Cet exercice qui concerne le triennat 2021-2023, permettra d’avoir une vue d’ensemble sur la gestion des comptes, leur solde à date et le respect des procédures présidant à leur utilisation (nombre et identité des signataires autorisés à mouvementer le compte).

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet hydroélectrique de Lom Pangar (PHLP), le Cameroun a obtenu le financement de plusieurs bailleurs de fonds notamment l’Agence française de développement (AFD). Ce, à hauteur de 40 milliards de FCFA. Le 25 février 2022, le directeur général de Electricity Development Corporation (EDC), Theodore Nsangou, signait un avis de sollicitation à manifestation d’intérêt, pour le recrutement d’un consultant chargé de l’audit comptable et financier du financement AFD dans le projet hydroélectrique de  Lom Pangar pour les exercices 2021, 2022 et 2023.

Le partenaire privé retenu par EDC devra donner un avis professionnel sur la situation financière du projet, la bonne utilisation des fonds reçus et la conformité des dépenses aux règles d’engagement et de liquidation, les modalités de passation des marchés passés dans le cadre de la mise en œuvre du projet à posteriori, devant répondre aux spécificités du cadre des marchés publics camerounais et aux dispositions de la convention de financement, le respect des dispositions des documents contractuels régissant le projet (en particulier celles relatives à l’utilisation au circuit et ou décaissement des fonds). Figure également dans les missions du cabinet, l’évaluation des mesures de contrôle et de gestion interne mises en œuvre par l’équipe des gestions du projet au sein d’EDC. Le directeur général d’EDC précise que « l’audit sera réalisé conformément aux normes internationales d’audit édictées par l’organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (Intosai) et donnera lieu à toutes les vérifications et contrôles que l’auditeur pourra juger nécessaires ».

 

Dans le détail, le financement du français dans ce projet sert aux activités de protection et de surveillance du parc national de Deng Deng (Est) et sa zone périphérique, la construction des postes de contrôles forestiers et chasses à Lom I et à Ouami, l’enlèvement du bois dans la retenue d’eau de Lom Pangar, la création des forêts communautaires.

Rappelons que le barrage de Lom Pangar est situé dans le département du Lom et Djerem dans la région de l’Est, à 4 km de la confluence des rivières Lom Pangar et à 120 km environ au nord de la ville de Bertoua. C’est un barrage réservoir d’une capacité de 6 milliards de m3 d’eau par an dont l’objectif principal est la régulation du débit du fleuve Sanaga en période d’étiage afin de permettre aux turbines des barrages d’Edéa et de Songloulou de continuer à tourner à plein régime et à produire l’énergie électrique qui alimente le réseau interconnecté sud.

 Amina MALLOUM - Ecomatin.net

Retour à l'accueil