Cameroun : le DG d’Eneo déplore un réseau dégradé avec des transformateurs surchargés à 140%...

En visite à Garoua, dans la région du Nord, où les populations connaissent d’importantes perturbations sur le réseau de distribution de l’électricité, Joël Nana Kontchou (photo), le directeur général d’Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, a ainsi résumé la situation du réseau électrique dans le pays : «Nous devons attaquer le mal à la racine. Nous avons un réseau dégradé avec des transformateurs surchargés à 140%, des poteaux qui tombent», a rapporté le quotidien gouvernemental.

Afin de remédier à cette situation qui perdure depuis des années, le DG d’Eneo a rappelé que l’entreprise qu’il dirige investira en 2015, une somme de 37 milliards de francs Cfa, dont une grande partie sera consacrée à la réhabilitation du réseau de transport et de distribution de l’électricité.

En 2016, l’enveloppe à consacrer aux investissements par l’électricien Eneo est plus importante, puisqu’elle s’élève, selon nos sources, à la somme de 65 milliards de francs Cfa. Il s’agit là de l’implémentation d’un plan d’investissement d’un montant total de 170 milliards de francs Cfa sur la période 2014-2018, tel qu’annoncé par le DG en août 2014, lors de son installation officielle à la tête d’Eneo.

Retour à l'accueil