Entreprenariat: Le Cameroun lance le programme Empretec

C’était au cours d’une cérémonie présidée vendredi, 9 janvier, à Yaoundé, par le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa).

Les bonnes nouvelles sont plutôt rares en ce moment. Par ces temps qui courent, fournir aux organisations, un outil efficace pour motiver et mobiliser les employés, promouvoir le développement d’une culture d’entreprise dynamique, et améliorer la performance financière de l’entreprise n’est pas chose aisée. C’est pourtant le grand message qu’a apporté le Minpmeesa, aux petites et moyennes entreprises camerounaises. En effet, en présence du ministre de l’Économie, de la Programmation et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi et de Zacharie Perevet, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), Laurent Serge Etoundi Ngoa a solennellement lancé Empretec, une nouvelle fabrique à entrepreneurs qui vient de s’implanter au Cameroun.

De manière générale, il s’agit d’un programme des Nations Unies, établi par la Conférence du même organisme international sur le commerce et le développement (Cnuced), dont l’objectif vise la promotion et la création des petites et moyennes entreprises durables.


Il convient de noter que dans son combat pour la promotion de l’entreprenariat notamment jeune, Laurent Serge Etoundi Ngoa sollicite le concours des organisations internationales. Empretec va, dans ce cas, aider les entrepreneurs nationaux et étrangers, à bâtir des Pme innovantes et entreprenantes, à l’échelle internationale. Et, après 25 ans d’existence et présent dans 35 pays, Empretec a déjà permis à près de 340 000 entreprises de voir le jour. Le Cameroun est aujourd’hui le deuxième pays, pour le moment, bénéficiaire dans la zone francophone, après une rude sélection. Selon le Minpmeesa, Laurent Serge Etoundi Ngoa : « les Pme représentent plus de 94% de la population des structures camerounaises. Ce programme rentre dans les lignes du programme de développement économique à travers la stratégie pour la croissance et l’emploi et vient s’ajouter à une panoplie de structures dans l’entreprenariat.»


En prélude à ce lancement, le technopole de l’école polytechnique de Yaoundé, soutenu par le Minpmeesa, a abrité pendant 5 jours, un séminaire de formation des formateurs organisé par Empretec. Et à l’issue de cet atelier, les 36 participants aux idées prometteuses, propriétaires de Pme ou de start-up sont désormais capables d’identifier, développer et promouvoir l’esprit entrepreneurial dans les organisations.

Au Minpmeesa, l’on pense que dans les conditions économiques actuelles, pour leur viabilité, les entreprises ont besoin d’intra preneurs, des employés avec une approche entrepreneuriale de leurs fonctions. Le programme Empretec introduit donc le concept d’intrapreneurs comme l’équivalent d’un entrepreneur au sein de l’entreprise qui fournit des méthodes pour maximiser le potentiel de celle-ci. Il faut reconnaître, à la fin, que le programme Empretec est une idée lumineuse qui tombe à point nommé.

Michel Tafou

Retour à l'accueil