L'inauguration du Port de Kribi prévue en juin 2014

En gestation depuis les années 1970, ce projet était devenu l'arlésienne de l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Cette première phase achevée, il passe du mode projet au mode réalisation.

Le port de Kribi, réalisé par l’entreprise chinoise CHEC (China Harbour Engineering Company) a nécessité un investissement de 240 MdFCFA (365 M€) dont une partie, 207,7 MdFCFA (316 M€), a été financée par la Chine avec un prêt de l'Exim Bank et le reste par le gouvernement camerounais.

Pour le directeur de CHEC Cameroun, "cet investissement portuaire est le plus important d'Afrique centrale et de l'Ouest".

Un futur port minéralier

La seconde phase de ce port, dont la mise en opération n’est pas encore dévoilée, verra l’installation de terminaux industriels et d'appontements spécialisés, notamment pour les minerais de fer de la région de Mbalam.

Pour le responsable de la sous-région à la Banque mondiale, Gregor Binkert, "ce port présente un potentiel pour toute la sous-région. Il sera aussi un port minéralier pour le fer de Mbalam et d’autres mines qui s’étendent sur le Cameroun et le Congo-Brazzaville". Les prévisions tablent sur un trafic d'environ 400 000 EVP par an et 50 Mt répartis entre minerais, alumine, aluminium, gaz liquéfié, hydrocarbures et marchandises diverses.

 

Retour à l'accueil