Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cameroon Business Connections

Cameroon Business Connections

Le Blog de Georges BAKANG pour l'Accompagnement des Entreprises et des Particuliers dans leurs Démarches d'Implantations et d'Investissement au Cameroun.


Le groupe bancaire allemand la Deutsche Bank, a consenti un prêt de 8,5 milliards de francs CFA au Cameroun pour lui permettre de financer certains de ses secteurs sociaux prioritaires.

Publié par Bakang Georges sur 16 Décembre 2014, 09:50am

Catégories : #Actualité Economique

Le groupe bancaire allemand la Deutsche Bank, a consenti un prêt de 8,5 milliards de francs CFA au Cameroun pour lui permettre de financer certains de ses secteurs sociaux prioritaires.

Une conférence débute à Yaoundé ce jeudi 11 décembre pour valider les propositions et suggestions émises récemment par un panel d’experts. 

Organisée par le Secrétariat Général de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) et la Facilité Climat des Affaires ACP (BizClim) ces 11 et 12 décembre, à Yaoundé une conférence dite de haut niveau a pour objectif de valider les propositions et suggestions émises récemment par un panel d’experts, en vue de la facilitation des affaires en Afrique centrale.

Instituée par le traité de Libreville du 18 octobre 1983 et comprenant 10 Etats (Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, RD Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Sao Tome & Principe et Tchad), la CEEAC souffre de la complexité et de la lourdeur des réglementations qui freinent la création d'emplois et la croissance dans la région.

En novembre 2014, le Groupe de la Banque mondiale a publié son rapport Doing Business 2015, qui établit que les pays de l’Afrique centrale sont les mal-classés sur le plan de la facilité de réaliser des affaires.

Le Cameroun, qui pèse d’un poids important dans l’espace la CEEAC  est toujours attendu pour jouer son rôle de locomotive. Au début de son septennat dit des Grandes Ambitions, le président camerounais avait estimé que l’intégration économique régionale constituait l’un des axes majeurs de son action. Et avait fait nommer Antoine Louis Ntsimi au poste de secrétaire général adjoint de la CEEAC.

Près de dix ans après les faits, le climat des affaires demeure préoccupant malgré un potentiel avéré.

Arthur Bilounga, Cameroon-Info.Net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents